Découvre ta destinée en ces terres Invité
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Rhaenys, l'ancienne princesse en fuite...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 17/05/2016

MessageSujet: Rhaenys, l'ancienne princesse en fuite... Sam 11 Juin - 1:38



Rhaenys Galbard




NOM
Galbard
PRÉNOM
Rhaenys
SURNOM
Aucun


SEXE
Femme
RACE
Humaine
AGE
19 ans




ORDRE
Esprits libres
RÔLE
Aucun




DIVINITÉS
Toutes
DATE DE NAISSANCE
15 j 03 m saison renouveau






Physique


La jeune fille est de taille moyenne pour sa race et n'est pas très épaisse. Son visage est très doux tout comme son regard protecteur d'un bleu très clair. Elle a de longs cheveux blonds cendrés qu'elle aime parfois coiffer comme lorsqu'elle était enfant. Rhaenys porte souvent des tenues amples qui lui permettent de s'entraîner au combat mais elle aime tout autant porter de belles robes bien qu'elle en possède peu. En revanche elle n'aime pas vraiment les bijoux, elle n'a jamais été habituée à en porter. Le seul qui ne la quitte jamais est un pendentif qu'elle a depuis longtemps, aussi loin que remonte sa mémoire. Tout ce qu'elle sait sur ce pendentif c'est que c'est sa mère qui lui a donné avant de l'abandonner.  

Mentalité


Rhaenys est une jeune fille à la personnalité complexe. Elle est quelque peu renfermée sur elle même, hantée par les événements qu'elles a vu le soir où la famille royale a été massacrée. Elle est profondément blessée et bien qu'elle le cache, il lui arrive fréquemment de pleurer lorsqu'elle est seule. Elle essaye toutefois de se montrer forte et courageuse pour sa nièce qu'elle a sauvé. Elle est d'ailleurs très protectrice envers Izilys, elle la considère comme une petite soeur. Elle sait d'ailleurs qu'un jour sa nièce reprendra le trône des humains et elle fera tout pour l'aider. Et au fond d'elle même elle espère pouvoir un jour retrouver sa mère et comprendre pourquoi cette dernière l'a abandonnée.





Histoire


J'ai bien souvent entendu dire que c'était normal d'oublier les souvenirs de notre enfance. Qu'ils s’effaçaient avec le temps... Alors pourquoi toute mon enfance me paraît si proche ? Et pourquoi malgré ça j'ai une coupure dans mes souvenirs ? Comme si tout avait commencé brusquement...
Mon premier souvenir remonte à mes 5 ans, je me revois ouvrir les yeux, comme perdue, allongée dans un beau lit. C'est là que j'ai vu la jeune femme qui allait devenir comme une mère pour moi : ma nourrice Ellane. Je revois ce jour là dans ses moindres détails... Mais avant cela, rien. Aucun souvenir.

Bien que je ne le savais pas encore, j'étais la fille du roi des humains : Valren Galbard. Enfin... J'étais sa fille bâtarde. De ce que j'ai appris avec le temps ma mère m'avait confiée à mon père avant de disparaître. Mon père m'a légitimée, me donnant le statut de princesse. C'est ainsi que commença mon histoire.

Au début j'étais très timide, n'osant parler à personne sauf à ma nourrice. Puis petit à petit je compris en écoutant les commérages ce que j'étais et mon esprit d'enfant en déduisit que j'étais une petite fille qui n'était pas désirée. Je savais que j'avais deux demis-frères, les fils légitimes du roi : Daran et Jaran. Mais je les considérais comme ce qu'ils étaient et que je n'étais pas : des personnes royales à qui je devais le respect et que je ne devais pas approcher. Je passais la plupart de mon temps à explorer le château, me familiarisant avec mon environnement. Un peu plus d'un an après le début de mes souvenirs eu lieu une rencontre qui devait restée à jamais gravée dans ma mémoire...
Je jouais dans l'un des jardins du château, observant les petits insectes qui parcouraient l'herbe, puis une voix me fit sortir de mes jeux : celle du prince Daran qui me fixait. Je me relevais aussitôt et lui fit une révérence, mes yeux plongeant droit vers le sol, et n'osais plus bouger.

"Pourquoi me fais tu la révérence ?"

Je répondis que je devais le respect au prince héritier, que c'était mon devoir, une chose importante que le devoir ! C'était Ellane qui me l'avait dit... Daran s'agenouilla devant moi et me sourit, puis me fit lever la tête pour le fixer.

"Mais ma petite soeur n'a pas à me faire la révérence"

Je lui répondis que j'étais une enfant bâtarde, que je n'étais pas comme lui. Il m'expliqua que je n'étais pas ainsi et que nous avions le même père donc le même sang. Que c'était tout ce qui importait pour lui...
Depuis ce jour je me suis plus ouverte aux autres, surtout à mes deux frères. Quelques temps après Daran m'offrit une poupée et m'expliqua qu'elle avait appartenu à leur soeur Casoria décédée en bas âge. Cette poupée fut le plus beau cadeau qu'on m'offrit et j'en pris grand soin.
Mon frère Daran se maria avec une humaine nommée Naerie que j'ai tout de suite appréciée pour sa gentillesse. Quelques jours après que j'eus fêté mes 7 ans vint au monde Izilys, leur fille et future héritière. Je passais beaucoup de temps avec la petite, d'abord en veillant sur elle puis en jouant. J'étais très heureuse de le vie que j'avais...

Jusqu'à ce que la mort s'invite dans notre famille pour enlever mon père... En l'an 643 le roi Valren Galbard mourut des suites d'une maladie qui l'avait épuisé. Sa mort m'a beaucoup attristé car le roi avait toujours été attentionné et aimant avec moi. Et je sus qu'avec sa mort, je perdais les quelques chances que j'avais de retrouver ma mère car mon père avait toujours refusé de me dire qui elle était, jugeant que je le saurais lorsque je serais en âge de comprendre.
Mon frère Daran fut couronné roi quelques temps après. Je le vis moins qu'avant mais je passais beaucoup de temps avec Izilys qui grandissait de jour en jour. J'essayais peu à peu de retrouver le sourire et je commençais à me remettre de la perte de mon père quand le destin s'en mêla à nouveau, mais de façon bien plus cruelle.

Le 03ème jour du 02ème mois de la saison froide de l'an 647. J'avais alors 13 ans. Et tout ce qui se passa cette nuit là me hante encore malgré le temps passé... Je me souviens avoir été réveillée par ma nourrice qui était dans un état de panique. Il me semblait alors entendre des bruits de hurlements et de combats lointains. Ellane me fit habiller et mettre une cape chaude et je me souviens avoir eu juste le temps d'attraper ma poupée avant que ma nourrice ne me prenne la main pour m'emmener loin de la chambre. Je savais que quelque chose de grave se passait mais mes questions restaient sans réponses... Au détour d'un couloir, mon coeur se figea alors. Daran était en train de tuer un homme qui s'écroula. Je poussais un cri, horrifiée. Daran regarda autour de lui avant de donner des instructions à Ellane. Puis il s'accroupit et me dit qu'il devait rester pour se battre, que des assassins en avaient après notre famille. Je m'accrochais à lui, ne voulant pas qu'il aille se battre mais il me fixa et prononça ces mots :

"Je suis le roi et le défenseur du peuple humain, de notre peuple. Je ne fuirais pas la menace qui plane sur nous Rhaenys, je vais la repousser. Mais pour l'heure je veux juste m'assurer que tu sois en sécurité. Ellane t'emmènera avec Izilys en lieu sûr. Vous reviendrez lorsque tout sera finis, ça ne prendra pas longtemps, je t'en fais la promesse."

Après un dernier regard, il repartit avec deux soldats qui venaient d'arriver. Je n'eus pas le temps de laisser mes larmes couler qu'Ellane me mena à la chambre de la reine. Celle ci nous confia la petite Izilys qui suppliait sa mère de la suivre. Mais la reine ne voulait pas laisser son époux et après avoir déposé un baiser sur son front elle se tourna vers moi.

"Veille sur elle Rhaenys, je sais qu'avec toi elle ne risque rien."

La suite des événements m'apparaît plus flou... Sans doute à cause des larmes qui coulaient en grande quantité de mes yeux. Je sais qu'Ellane emprunta des passages secrets, qui nous avons dus nous arrêter de nombreuses fois sans faire de bruits ce qui fut difficile car Izilys lâchait de gros sanglots, que durant tout ce temps des cris d'effroi, des bruits de combats et des râles d'agonie retentirent... Mais au bout de ce qui sembla une éternité nous sommes parvenues jusqu'à un passage secret dans les murailles du château. Un soldat était là et nous attendait, tenant un cheval par la bride. Il nous fit monter après que ma nourrice ait refermé nos capes de sorte que nos visages soient cachés. Tout se passa ensuite très vite. Dans les rues de Ricyal il y avait de l'agitation, beaucoup de gens couraient en tout sens, d'autres semblaient fixer le château... Je nous revois en train de franchir les portes de la ville au galop, ignorant les avertissements des soldats. Je pus juste me retourner une fois pour voir qu'une partie du château était en feu...

Après des jours qui restent encore une fois flous dans mes souvenirs, nous sommes parvenus jusqu'à Karazdun que je n'avais jamais vus auparavant, n'ayant presque jamais quitté Ricyal. Le roi des nains nous accueillit et appris de Merrick, le soldat qui nous avait sauvés, ce qui s'était passé. Le roi s'approcha alors de moi et me promit qu'il nous cacherait et nous protégerais le temps que nous puissions retourner chez nous. Sauf que des mauvaises nouvelles allaient vite arriver.
Quelques jours après, alors que l'angoisse me rongeait, le roi me fit appeler. Lorsque j'entrais dans son bureau, je sus à son visage que quelque chose d'horrible était arrivé. Il me fit asseoir avant de me raconter... Mon frère avait été tué, tombé dans un guet-apent tendu par les assassins dont le nombre dépassait l'entendement. La reine avait été assassinée également ainsi que l'ancienne reine, épouse de mon père et mon autre frère Jaran... Mais on avait même tué un cousin éloigné du roi, Lucael et sa mère Nalina. De nombreux soldats mais aussi des servantes, des palefreniers avaient été massacrés. Seul un autre cousin avait survécu tout comme sa soeur qu'il avait protégé.
En quelques instants, mon monde s'effondra... J'avais perdu toute ma famille, je ne savais même pas si ma nourrice avait survécu. Je mis des semaines à m'en remettre.

Non. Je ne m'en suis jamais vraiment remise pour dire la vérité...

Quelques mois plus tard le roi des nains m'apprit que le survivant fut couronné roi mais aussi que nous étions recherchées car des gens nous avaient reconnues dans notre fuite à travers Ricyal. Je savais qu'il fallait qu'on reste cachées, car je me doutais que si nous retournions à Ricyal notre mort serait imminente. J'avais bien deviné que nous n'avions aucune chance et que si le roi voulait nous retrouver, ce n'était pas forcément pour couronner Izilys reine.
Les mois passèrent, devenant des années... Malgré la promesse de Daran, cela dura longtemps et dure encore aujourd'hui. Izilys et moi sommes devenues encore plus proches, nous avions un lourd passé en commun, une tragédie dont nous avions réchappé. J'offris la poupée que j'avais réussie à emmener à ma nièce, lui expliquant à qui elle avait appartenu avant moi et qui me l'avait offerte. J'appris à manier les armes auprès d'un maître nain réputé et proche du roi.

Le temps passe mais n'efface pas la douleur qui si elle s'amenuise reste tout de même... Je sais que notre jour viendra, le jour où nous retournerons à Ricyal, où j'aiderais Izilys à reprendre la couronne de son père. Le jour où vengeance sera faite...





Armes


Arc et flèches
Grand poignard

Pouvoirs


Aucun




@Copyright  Ravanil, tout droit réservés  


Revenir en haut Aller en bas


avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 07/06/2015
Localisation : à la guiguette en bord de loire ! (vivement l'été)

MessageSujet: Re: Rhaenys, l'ancienne princesse en fuite... Lun 13 Juin - 19:15

Bienvenue en Vaelador ! Que les vents te portent.
Revenir en haut Aller en bas

Rhaenys, l'ancienne princesse en fuite...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La fuite du tyran
» Haïti : fuite des cerveaux la plus élevée au monde
» Fuite glaciale
» La fuite du cheval ailé (Solo ou Duo, Jeu)
» Attirer la diaspora ou freiner la fuite des cerveaux ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde de Vaelador :: Registres des âmes :: Le registre :: Présentations validées-